Résultats annuels 2011

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

L’Union Bancaire Privée réalise un bénéfice consolidé de CHF 198 millions,
avant frais d’intégration d’ABN AMRO Bank (Switzerland) AG

Genève, le 25 janvier 2012

- Confiante dans les perspectives d’avenir de l’industrie du private banking, l’Union Bancaire Privée, UBP SA (UBP) renforce sa présence sur le marché du private banking suisse avec l’acquisition d’ABN AMRO Bank (Switzerland) AG, réalisée au cours du second semestre 2011.
- L’UBP annonce un bénéfice consolidé de CHF 198 millions (EUR 163,1 millions) pour l’exercice 2011
(-8% par rapport à l’exercice 2010), hors frais d’intégration liés à l’acquisition. Après prise en compte de
ces charges de CHF 22 millions (EUR 18,1 millions), le bénéfice net se monte à CHF 176 millions (EUR 145 millions).
- La masse sous gestion s’élève à CHF 72 milliards (EUR 59,3 milliards) au 31 décembre 2011, contre CHF 65 milliards (EUR 52,2 milliards) au 31 décembre 2010, soit une hausse de 10,8% de ses avoirs sous gestion. Cette augmentation est principalement influencée par l’acquisition.
- Grâce à une gestion prudente du risque et du bilan, l’UBP continue de bénéficier d’une solide assise financière avec un ratio Tier 1 de 22,1% après l’acquisition, et est l’une des banques les mieux capitalisées de Suisse.

Maintien de la rentabilité

La Banque maintient sa rentabilité malgré l’environnement de crise. Pour l’exercice 2011, l’UBP a dégagé un bénéfice consolidé de CHF 198 millions (-8% par rapport à l’exercice 2010), hors frais d’intégration liés au rachat d’ABN AMRO Bank (Switzerland) AG. Après prise en compte de ces charges, le bénéfice net s’élève à CHF 176 millions.

Les revenus de l’activité se montent à CHF 763 millions (EUR 628,5 millions) pour l’année, et sont quasiment identiques à ceux de 2010 (CHF 766 millions). La marge d’intérêt s’élève à CHF 163 millions
(EUR 134,3 millions), en ligne avec celle de 2010 (CHF 162 millions). Dans un marché marqué par une forte volatilité, les opérations de négoce atteignent CHF 163 millions (EUR 134,3 millions). Les charges d’exploitation de l’UBP demeurent bien maîtrisées (-4% à périmètre constant par rapport à l’exercice
précédent) à CHF 508 millions (EUR 418,5 millions), en tenant compte des frais liés à l’acquisition opérée en 2011. Le ratio charges/produits consolidé du Groupe est de 66,6%.

Solide assise financière

Le total du bilan atteint CHF 18 milliards (EUR 14,8 milliards), et le rendement des fonds propres est de 10,6% sur l’exercice 2011. Globalement, le bilan demeure stable et se caractérise par sa grande liquidité. La
poursuite d’une approche conservatrice dans la gestion des risques permet à l’UBP de maintenir une excellente assise financière et d’afficher un bilan sain et solide. Avec un ratio Tier 1 de 22,1%, l’UBP est l’une des banques les plus fortement capitalisées de Suisse.

Convictions en matière d’investissement

Après avoir considérablement ajusté son modèle d’affaires en 2010, l’UBP a continué d’investir en 2011 dans le Private Banking, grâce à l’acquisition et à la constitution d’équipes spécialisées sur les marchés émergents, ainsi que dans l’Asset Management, avec la création de deux joint-ventures en Asie, région de
croissance de première importance pour l’UBP.

Dans un contexte économique et financier incertain, la stratégie d’investissement de la Banque vise en priorité la préservation du capital de ses clients. Dans cette optique l’UBP a pris des positions claires dès le début de l’année 2011, notamment en supprimant toute exposition aux obligations souveraines de certains pays européens périphériques, en sous-pondérant les actions, et en maintenant une forte exposition à l’or au sein des portefeuilles.

Pour toute information complémentaire

Jérôme Koechlin – Responsable Communication: Tél. +41 58 819 26 40, E-mail jko@ubp.ch

www.ubp.com

Note à la rédaction

L’UBP figure parmi les plus grandes banques privées de Suisse et est l’une des banques les mieux capitalisées du pays, avec un ratio Tier 1 de plus de
22%. La Banque se concentre sur la gestion de fortune au service de clients privés et de clients institutionnels. Basée à Genève et présente dans une
vingtaine d’implantations dans le monde, l’UBP emploie 1’500 collaborateurs et dispose de CHF 72 milliards (EUR 59,3 milliards) d’actifs sous gestion, au
31 décembre 2011.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »